7 engagements de la Charte internationale pour une Intelligence Artificielle inclusive

Intelligence Artificielle
Intelligence Artificielle
Partager

La charte internationale pour une l’Intelligence Artificielle (IA) inclusive engage les entreprises qui le souhaitent dans la promotion de la diversité, l’usage responsable et le développement de l’IA. À l’origine de cette initiative, Orange et Arborus sont les premiers signataires et invitent d’autres entreprises à les rejoindre pour créer des technologies de confiance au service de l’humanité.

Rappelons que l’IA est un outil promoteur de développement et de progrès dans des domaines tels que l’éducation, la santé, l’environnement et l’industrie. Cet outil reste également une solution pour réduire les inégalités. Toutefois, la grande révolution tant attendue de l’IA ne saurait voir le jour, si elle ne se construit pas comme un outil au service de toutes et de tous.

L’objectif de la charte

Cette charte se veut être une référence pour l’ensemble des entreprises engagées en faveur de l’égalité des chances. Elle a pour vocation de garantir une Intelligence Artificielle (IA) conçue, déployée et opérée de manière responsable et inclusive.

Les engagements des signataires

La charte se présente avec sept (7) engagements qui doivent être respectés les entreprises signataires.

1- Promouvoir la mixité et la diversité dans les équipes qui travaillent sur des solutions à base d’IA.

2- S’organiser pour évaluer et réagir à toutes formes de discrimination qui pourraient résulter de données biaisées ou stéréotypées.

3- Veiller à la qualité des données utilisées pour garantir des systèmes les plus équitables possible : une donnée unifiée, cohérente, vérifiée, traçable et exploitable.

4- Former pour sensibiliser et responsabiliser les concepteurs, développeurs et tous les acteurs impliqués dans la fabrique de l’IA, aux stéréotypes, aux biais pouvant générer des discriminations.

5- Sensibiliser les prescripteurs des solutions à base d’IA (RH, finances, relations clients, marketing …), aux risques de biais et stéréotypes pouvant générer des discriminations et intégrer dans les cahiers des charges des points de contrôle et d’évaluation itérative.

6- Veiller à bien choisir les fournisseurs et les évaluer de manière itérative afin de s’assurer que toute la chaîne de valeur de l’IA soit non discriminatoire.

7- Contrôler les solutions à base d’IA et adapter en continu les processus.

À la date du 17 Mai 2020, la charte enregistrait 35 entreprises signataires basées pour la majorité en France avec des filiales à travers le monde.

Pour en savoir plus : https://charteia.arborus.org

Pour signer la charte : https://charteia.arborus.org/signer-la-charte/

Partager

Laisser un commentaire